Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Terre énigmatique

Découverte de fragments de météorites provenant probablement de l'explosion de Tunguska

5 Mai 2013 , Rédigé par Terre énigmatique Publié dans #Énigmes

L'explosion en 1908 sur la région de Tunguska en Sibérie a toujours été une énigme. Alors que les grandes théories de ce qui a causé l'explosion circulent depuis tout ce temps, aucune trace fiable d'un corps céleste n'a jamais été retrouvé.

Mais, un document publié récemment révèle trois différents fragments de météorites potentiels présents dans les bancs de sable dans un plan d'eau de la région, la rivière Khushmo. Alors que les fragments ont toutes les caractéristiques d'être des météorites de l'événement qui pourraient résoudre un mystère vieux de 100 ans, la seule chose bizarre est que le chercheur a effectivement trouvé des fragments il y a 25 ans mais ce n'est que récemment qu'il a publié ses conclusions.

L'explosion de Tunguska a aplati les arbres dans une zone de 2000 kilomètres carrés. Heureusement, cette région était en grande partie inhabitée. Une recherche médico-légale a déterminé que l'explosion était 1000 fois plus puissante que l'explosion d'une bombe nucléaire. D'après les scientifiques, l’événement a probablement produit une pluie de fragments d'un corps céleste mais aucune preuve convaincante n'a jamais été trouvé.

Les expéditions précédentes dans la région n'avaient pas permis de trouver des météorites, mais, une expédition en 1939 par le minéralogiste russe Leonid Kulik a permis de découvrir un échantillon de roche vitreuse fondue contenant des bulles, qui a été considérée comme une preuve d'un événement d'impact. Mais l'échantillon a été en quelque sorte perdu et n'a jamais subi d'analyse moderne.

L'expédition en 1998 par Andrei Zlobin de l'Académie des sciences de Russie a d'abord réussi à trouver des preuves d'impacts. Il a fait plusieurs trous de forage dans les tourbières de la région et, alors qu'il a trouvé des preuves de l'explosion, il n'a pas trouvé de météorites. Il a alors décidé de regarder dans le banc de la rivière à proximité.

Zlobin a rassemblé environ 100 échantillons de roches qui ont potentiellement des caractéristiques de météorites, mais, un nouvel examen plus approfondi indique que trois rochers ont des empreintes révélatrices de météorites comme la fusion ou les impressions à la surface des météorites qui sont causées par une ablation de la roche chaude qui tombe à travers l'atmosphère à une vitesse élevée.

Zlobin écrit qu'après l'expédition il a concentré ses efforts sur l'étude expérimentale des procédés thermiques et de la modélisation mathématique de l'impact de Tunguska et il a utilisé comme preuve l'anneau d'un arbre pour évaluer les températures de l'événement pour conclure que les roches déjà sur le terrain n'ont pas été modifiées ou fondues dans l'explosion. Donc, d'éventuelles roches ayant des preuves de fusion devaient être d'origine extraterrestre.

Zlobin précise qu'il n'a pas encore effectué une analyse chimique détaillée des roches, qui révélerait leur composition chimique et isotopique. Mais, il dit que les fragments de pierre n'excluent pas une comète puisque le noyau pourrait facilement contenir des fragments de roche. Toutefois, il a calculé la densité de la frappe qui devait être d'environ 0,6 gramme par centimètre cube, ce qui est pratiquement identique au noyau de la comète de Halley. Zlobin dit que la preuve semble être " une excellente confirmation de l'origine cométaire de l'impact de Tunguska ".

Bien qu'il n'y ait rien de définitif encore du nouveau document de Zlobin, son travail donne de l'espoir pour une meilleure explication de l'événement de Tunguska, contrairement à certaines idées qui ont été proposées, comme une explosion de gaz méthane à partir des tourbières par exemple. Mais une question demeure. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour publier son étude ? Histoire à suivre ...

Découverte de fragments de météorites provenant probablement de l'explosion de Tunguska

Partager cet article