Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Terre énigmatique

Le génome du cœlacanthe séquencé

18 Avril 2013 , Rédigé par Terre énigmatique Publié dans #Cryptozoologie

Les secrets génétiques d'un " fossile vivant " ont été révélés par les scientifiques. Les chercheurs ont séquencé le génome du cœlacanthe, un poisson de haute mer qui ressemble étroitement à ses ancêtres, qui vivaient il y a au moins 300 millions d'années.

L'étude révèle que certains des gènes de l'animal ont évolué très lentement, ce qui lui donne son aspect primitif.

Les travaux ont également mis en lumière la façon dont le poisson est lié aux premiers animaux terrestres.

Le cœlacanthe possède quatre grandes nageoires charnues. Certains scientifiques pensent qu'elles pourraient avoir été les prédécesseurs de membres.

Il a été suggéré que ce poisson était étroitement lié aux premiers tétrapodes, les premières créatures à se traîner hors de l'océan, donnant naissance à la vie sur terre.

Mais l'étude, publiée dans la revue Nature, a suggérée qu'un autre poisson appelé le lungfish, qui dispose également de quatre membres, a eu plus de gènes en commun avec les animaux terrestres.

Le cœlacanthe peut atteindre jusqu'à 2 mètres de longueur. Il vit dans les grottes a plusieurs centaines de mètres dans l'océan. Les chercheurs ont émis l'hypothèse que le coelacanthe n'a peut-être pas eu besoin d'évoluer, vivant à des profondeurs ou peu de choses ont changé depuis des millénaires.

On pensait qu'il s'était éteint depuis des millions d'années, jusqu'à ce qu'il soit repêché dans un filet de chalutier au large des côtes de l'Afrique en 1938.

Son aspect antique lui a valu le titre de " fossile vivant ". Une équipe internationale de chercheurs ont séquencé le génome du cœlacanthe qui contenait près de trois milliards de lettres d'ADN.

Les chercheurs ont également utilisé cette étude pour tenter de résoudre la question de longue date à savoir si les premiers tétrapodes étaient plus étroitement liés au cœlacanthe ou au lungfish.

Ils ont comparé les profils génétiques de ces deux poissons avec des animaux modernes terrestres, y compris les mammifères, les oiseaux et les lézards.

" Nous avons sélectionné 251 gènes qui étaient très similaires dans tous ces génomes afin que nous puissions construire une image de la façon dont étaient étroitement liés ces espèces " raconte le Professeur Kerstin Lindblad-Toh, de l'Université d'Uppsala en Suède.

" A partir de ce tableau, il était clair que le lungfish est plus proche des tétrapodes que le cœlacanthe " déclare t-il.

Cœlacanthe et LungfishCœlacanthe et Lungfish

Cœlacanthe et Lungfish

Partager cet article