Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Terre énigmatique

Découverte de deux nouvelles sous-espèces de vers de terre en Mongolie

13 Avril 2013 , Rédigé par Terre énigmatique Publié dans #Zoologie

Le ver de la mort mongol, appelé Olgoï-Khorkhoï par la population locale, est un animal mythique mais son existence n'est pas confirmée. Il a longtemps préoccupé les habitants et les voyageurs dans la région. Il est censé habiter le désert de Gobi où il terrorise les voyageurs avec ses capacités meurtrières de projeter de l'acide.

Deux nouvelles sous-espèces de vers de terre, " Eisenia nordenskioldi mongol " et " Eisenia nordenskioldi onon ", sont signalés dans la même région. Même si aucun d'entre eux possède les caractéristiques mortelles de l'Olgoï-Khorkhoï, les espèces apparentées ont la capacité de régénérer partiellement les parties de leur corps quand on les coupe en deux. Les proches de la sous-espèce se trouvent dans des habitats variés comme les hautes montagnes, les déserts ou les sources d'eau chaude. Ils peuvent prospérer à des températures extrêmes de - 30 °C à + 40 °C.

Eisenia nordenskioldi mongol tient son nom de la région de la découverte. Le nom de Eisenia nordenskioldi onon porte une connotation plus romantique, étant inspiré par la rivière Onon en Mongolie-Extérieure, où Gengis Khan est né et a grandi. La région est également censé être le lieu de repos de ce personnage historique qui inspire des histoires de grandes conquêtes, de victoires et de brutalité.

Les vers de terre sont très précieux du point de vue écologique. Charles Darwin a passé 50 ans de sa vie à étudier ces vers. Ce sont des organismes clés pour le suivi et le maintien de la fertilité des sols. Les vers de terre sont également la base de l'alimentation des oisillons.

Eisenia nordenskioldi mongol et Eisenia nordenskioldi ononEisenia nordenskioldi mongol et Eisenia nordenskioldi onon

Eisenia nordenskioldi mongol et Eisenia nordenskioldi onon

Partager cet article